Photo de Madame Marie-Therese Perrine

Marie-Therese Perrine

Née LE PENDU
Décédée le 5 décembre 2022 à l'âge de 85 ans
Logo de Pompes Funebres - Marbrerie Funeralp - Saint-Jeoire
04 65 66 31 64

Partager
Photo de Madame Marie-Therese Perrine
Marie-Therese Perrine
Née LE PENDU
Décédée le 5 décembre 2022 à l'âge de 85 ans

Cérémonie civile

location_on
Salle de Cérémonie - Maison Funéraire Funer'Alp
62 Route de la Pallud
74490 Saint-Jeoire
samedi 10 décembre 2022 à 11h00
groups

Message de la famille

Chère famille, chers amis,

C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Marie-Therese Perrine survenu lundi 05 décembre 2022 à Ville-en-Sallaz.


Un service de plantation d’arbre hommage est disponible ici.

map

Déroulé des obsèques

  • 1

    Cérémonie civile

    location_on
    Salle de Cérémonie - Maison Funéraire Funer'Alp
    62 Route de la Pallud
    74490 Saint-Jeoire
    Le samedi 10 décembre 2022 à 11h00
  • 2

    Crémation

    location_on
    Crématorium de Bonneville
    852 Avenue de la Roche Parnale
    74130 Bonneville
    Le samedi 10 décembre 2022 à 13h30

Rendez hommage à Mme PERRINE

Plantez un arbre du souvenir

Arbre du sourvenir
volunteer_activismUn hommage durable et symbolique
Locale, drapeau de la France Planté en France dans le respect de l’écosystème local
history_eduCertificat de plantation

Faites livrer des fleurs à la famille de Mme PERRINE

Bouquet de deuil Empathie
storefrontPartenariat avec un artisan fleuriste local
volunteer_activism0,50€ reversés à Alzheimer France par bouquet
local_shipping Livraison à l’adresse de votre choix
menu_book

Hommages

Conservez un souvenir des hommages rédigés dans un beau livre

Exemple de livre hommage
Le livre hommage met à l'honneur les différents messages et photos partagés sur cet espace avec une mise en page élégante.

6 hommages ont été rendus

  • Isabelle GRANDAME
    Il y a 1 an

    « La mort d’une mère est le premier chagrin que l’on pleure sans elle. »

    Marie-Thérèse,
    Tu naquis en région parisienne un mardi de décembre, en 1936, quelques années avant la guerre. Ces années terribles te laisseront toute ta vie des souvenirs douloureux de privation, de dureté de la vie, d’insécurité… et le sentiment déjà très jeune, qu’il faut s’accrocher à ce que l’on a et tenir, car tout peut basculer d’une seconde à l’autre.
    Ce sentiment, tu le garderas toute ta vie en étant protectrice, économe, prévoyante à l’excès, raisonnable et bienveillante.
    Après une enfance passée entre Paris et la Bretagne, tu devins une belle jeune femme indépendante, aimant voyager, s’amuser, travaillant dans une entreprise de matériel de téléphonie. A cette époque-là, les jeunes gens s’amusaient en allant danser dans les guinguettes des bords de Marne ; c’est là que tu y rencontreras Gérard, celui que tu épouseras le 18 avril 1964.
    Peu de temps après, arrivèrent deux enfants, Laurent et Isabelle, qui firent ton bonheur, dans votre tout petit appartement de la rue de Vaugirard. A tel point, que tu décidas d’arrêter de travailler pour pouvoir t’occuper d’eux de façon plus sereine car la vie à Paris à cette époque-là était déjà compliquée à cause des durées interminables des transports pour aller travailler.
    Pendant quelques années, tu seras nounou puis femme de ménage puis employée de résidence, avec un courage et une ténacité rares ; métiers qui ne t’ont pas épargnée au niveau de ta santé.
    A l’heure de la retraite, tu es venue t’installer avec Gérard en Haute-Savoie où tu as pu profiter : d’avoir une maison, de la nature, de la montagne où tu aimais randonner, bille en tête, toujours devant à une allure incroyable, infatigable. L’occasion aussi de consacrer du temps à tes enfants et petits-enfants durant 20 années.
    Tu étais gentille, souriante, malicieuse, serviable, compréhensive, bienveillante, d’un soutien sans faille pour tes proches, toujours prête à rendre service, à aider et d’une détermination inébranlable.
    C’est tout cela que nous garderons dans nos mémoires et dans nos cœurs pour nous guider dans nos années futures.
    Nous te remercions d’avoir été la belle et gentille personne que tu étais.

    « Que ton repos soit doux comme ton cœur fut bon. »

    Souvenir de Madame Marie-Therese Perrine par isabelle GRANDAME
    0 personne(s) aime cet hommage
  • Annie et Marcel PERRINE
    Il y a 1 an

    Cet hommage n'est visible que par la famille

  • Nelly et Jean Luc Gaudin
    Il y a 1 an

    Cet hommage n'est visible que par la famille

  • Nelly et Jean Luc
    Il y a 1 an

    Cet hommage n'est visible que par la famille

  • Annie et Nadege Grandame
    Il y a 1 an

    Cet hommage n'est visible que par la famille

  • Amélie Dutertre
    Il y a 1 an

    Cet hommage n'est visible que par la famille

    La famille de Marie-Therese
    Il y a 1 an
    La famille a répondu à cet hommage
send

Prévenir les proches

local_florist Faire livrer des fleurs