Avis de décès de Monsieur Claude DETRAZ

Publié le 21 juin 2020 à Gex
Monsieur Claude DETRAZ - 82 ans
Décédé à Challex le 20/06/2020
Domicilié à Chambéry


Déposer un message

Partager l'avis

Gex, le 21 juin 2020

Monsieur Claude DETRAZ
est décédé à Challex le samedi 20 juin 2020 dans sa 83ème année.
Les obsèques se tiendront le mercredi 24 juin 2020 à 15h00 à la Salle de Cérémonie du Crématorium d'Annecy - Les Iles de Annecy (74000). Son corps sera ensuite crématisé au Crématorium d'Annecy. Suivies de l'inhumation de l'urne au Cimetière de Saint-Cergues (74140) .

Récapitulatif des informations sur les obsèques de Monsieur Claude DETRAZ

  • 1Cérémonie civile
    Salle de Cérémonie du Crématorium d'Annecy - Les Iles
    Rue du Cimetière des Îles, 74000 Annecy
    Le mercredi 24 juin 2020 à 15h00

    Obtenir l'itinéraire
  • 2Crémation
    Crématorium d'Annecy
    Rue du Cimetière des Îles, 74000 Annecy
    Le mercredi 24 juin 2020 à 15h30

    Obtenir l'itinéraire
  • 3Inhumation d'urne
    Cimetière, 74140 Saint-Cergues

    Obtenir l'itinéraire

Messages de condoléances

Remplissez les champs ci-dessous pour déposer une condoléances en ligne.

  • Publié le 03/07/2020
    Alain JOUBERT
    Très touché par le décès de Claude Detraz que j'ai appris ce matin par la presse, je prie sa famille d'accepter mes sincères condoléances. Il fut, au début de la décennie 80, le premier et excellent directeur du GANIL qui sut conduire à bonne fin la difficile construction de cette grande installation en bonne intelligence avec son directeur de projet Marcel Gouttefangeas et l'équipe d'ingénieurs dont je faisais partie. Responsable de l'exploitation de l'accélérateur pour les physiciens à partir de 1983, j'ai particulièrement apprécié la simplicité et la facilité des relations avec lui ainsi que sa grande qualité d'écoute et de dialogue.
  • Publié le 27/06/2020
    Roger Fajnzylberg
    C'est avec une grande tristesse que je viens d'apprendre cette triste nouvelle. J'ai connu Claude Detraz lorsque nous militions en semble pour faire évoluer le Parti Communiste Français dont nous étions membres, lui a Orsay et moi à Sèvres. Je conserve de Claude le souvenir d'un scientifique de haut niveau, empreint d'une grande modestie et d'une simplicité qui rendait sa fréquentation si agréable. D'un humour caustique a toute épreuve, j'appréciais d'autant ce mélange si rare qui est la marque des très grands. Nos espoirs se sont évanouis mais le souvenir est intact. Que sa famille éplorée trouve dans nos témoignages la marque de l'affection et du respect que je lui portait. Heureux d'avoir croisé Claude sur mon chemin et d'avoir partagé avec lui nos rèvres et nos espoirs dans un mode meilleur. Adieu l'Ami, adieu mon Camarade.
  • Publié le 25/06/2020
    Monique Bernas
    J’ai fait la connaissance de Claude dés la classe de prépa car il visitait sa sœur amicalement le midi pour calmer sa nostalgie des années á Thonon.Il a rejoint l’IPN aprés l’école normale pour y faire sa thése. Son arrivée dans l’équipe de Pierre Radvanyi a transformé l’ambiance du fait de son entrain, son humour et son engagement. Puis depuis son post doc á Berkeley il nous a fait bénéficier de ses découvertes et m’a conseiller de travailler sur le probléme á qques nucléons qui devint l’objet de ma thése. Nous avons ensuite travaillé auprés du tandem sur l’aimant Bacchus mis au point par Pierre Roussel. Réactions de transfert á qques nucléons puis surtout mise en évidence de noyaux exotiques. Claude á en-suite été choisi pour diriger le Ganil. Il s’y est investi totalement. Claude était une personnalité exceptionnelle ; dynamique et généreux; un vrai leader. Il était engagé á chaque étape de son parcours et il a réussi á faire du Ganil un grand laboratoire. Par la suite il a défendu la physique nucléaire avec constance et nous lui devons tous beaucoup.
  • Publié le 25/06/2020
    Daniel Ardouin
    Ayant fait partie de l’équipe de physiciens affectés au Laboratoire GANIL dès 1982 sous la direction de Claude Détraz , j’ai beaucoup apprécié sa clairvoyance , son dynamisme , ses qualités d’ écoute et de communication qui ont constitué des éléments décisifs pour l’essor et la visibilité de cet équipement national dans la communauté scientifique . Puis en qualité de directeur de l’unité de recherche associée au CNRS n°6457, créée fin 1986 à l’ Université de Nantes grâce à la volonté de Jean Yoccoz - malheureusement disparu en 1992- , j’ai retrouvé Claude qui lui succéda alors à la direction de l’IN2P3 . Je voudrais témoigner, à travers les nombreuses discussions que j’ai pu avoir avec lui pour continuer la construction du laboratoire de Nantes, initiée par J. Yoccoz , de l’habileté et l’efficacité dont Claude a fait preuve , notamment en 1993 quand il s’est agi d’accompagner l’association de notre laboratoire, et ceci pour la première fois à l’IN2P3, un partenaire relevant du Ministère de l’ Industrie . Tous les chercheurs et personnels du Laboratoire aujourd’hui en poste à Nantes lui doivent sûrement beaucoup. Je garde de Claude le souvenir personnel d'un collègue ouvert et avisé avec qui les relations sont allées bien au-delà d’échanges professionnels. Mes plus sincères condoléances à sa famille et ses proches
  • Publié le 25/06/2020
    ANNE rémy
    Avec Claude Détraz ce sont les années lumineuses du démarrage des expériences auprés du GANIL qui me reviennent. Quelle présence, et quelle énergie communicative à nous ses collaborateurs! Que des bons souvenirs. Très sincères condoléances à sa famille.
  • Publié le 25/06/2020
    Jean-Claude LE SCORNET
    Respect au "grand patron" dont j'ai été un de ses petits collaborateurs aux hautes heures de l'IN2P3, amitié au citoyen engagé avec qui j'ai eu le bonheur de partager quelques luttes, reconnaissance personnelle à l'homme attentif aux modestes. Adieu Claude, mes condoléances à ta famille. Amitiés. Jean-Claude
  • Publié le 24/06/2020
    Carla Carvalhais
    J'ai connu Claude Détraz en tant que directeur de l'IN2P3, j'étais vacataire au CNRS et technicienne en gestion administrative (1998-1999). C'était quelqu'un de très respectueux et de très humain, un homme charismatique. J'étais très impressionné car je venais de prendre mes fonctions à ses côtés, pourtant il respectait mon travail mon manque d'expérience dans le domaine de la recherche et n'hésitait pas à remettre à sa place les gens qui manquait de respect a ses subordonnés, les traitant comme son égale. Il a contribué à ma formation professionnel ! J'en garde un excellent souvenir.
  • Publié le 24/06/2020
    Jacques Martino
    Je présente toutes mes condoléances à la famille de Claude. J'aimais bien Claude, et je crois que c'est plus qu'un peu grâce à lui que j'ai été (aussi) directeur de l'IN2P3. Lui a été sur ce poste un très brillant directeur, que j'ai observé de l'extérieur car j'étais alors encore au CEA. Je me rappelle que jeune chercheur j'avais dit à un ami commun (de Claude et moi) que j'aimais bien Claude... Cela avait un peu vexé cet ami, qui l'avait répété à Claude en public, devant Claude (à la table d'un restaurant, à Vancouver) et avait dû me faire rougir... Oui Claude, au-delà de ses qualités professionnelles exceptionnelles, était quelqu'un que j'appréciais beaucoup. Pour moi (au moins) cétait un gars bien. Au revoir Claude. Je garde ton souvenir bien ancré au fond de moi. Jacques.
  • Publié le 24/06/2020
    Reynald Pain
    La direction de l’IN2P3 s’associe à tous les collègues des laboratoires de l’institut pour exprimer notre plus profond respect au remarquable scientifique et brillant directeur qu’a été Claude Détraz. Sincères condoléances à sa famille et ses proches de la part de tout l’institut.
  • Publié le 23/06/2020
    Anne Schuhl
    J'ai connu Claude pendant mon stage de DEA à Orsay et il a accompagné mes débuts dans la recherche en physique nucléaire. Nos parcours se sont souvent croisé ensuite et les discussions scientifiques étaient toujours passionnantes et motivantes. Nous nous sommes ensuite perdus de vue quand il est parti au CERN. Il reste une forte personnalité scientifique que j'ai eu la chance de croiser.